logo C fait maison

L'Alimentation vivante



Un chapitre pour parler de l'Alimentation vivante crue.

Introduction

L'Alimentation vivante ou alimentation haute vitalité est une alimentation constituée de nourriture "vivante" 100 % naturelle : des graines germées, des fruits et légumes crus et fraîchement cueillis, des graines et fruits oléagineux pré-germés, des algues alimentaires, et des aliments n'ayant été ni cuits ni raffinés, les moins dénaturés possible. Ces aliments seront de préférence biologiques ou cultivés selon les règles de la bio-dynamie*, des végétaux non traités non issus d’hybridations ou de manipulations génétiques, dénués d'artifices de culture, ayant poussé sur un sol sain.

En Alimentation vivante, la qualité des produits est importante. En effet, les aliments non bio vendus en épicerie conventionnelle ou les produits de l'alimentation industrielle peuvent contenir des additifs, colorants, épaississants, exhausteurs de goût, édulcorants, conservateurs, gélifiants, antioxygènes, émulsifiants, stabilisants, arômes industriels, pesticides et engrais chimiques… nocifs à la santé, tous ces "améliorants" de la rentabilité, du goût et/ou de la présentation, que vous n'oseriez peut être pas porter à votre bouche, s'ils vous étaient présentés séparément dans votre assiette (et non amalgamés avec les aliments) car le corps n'est pas une poubelle.

En ce qui concerne les céréales, optez pour des céréales complètes, les céréales raffinées sont des aliments appauvris. Avec les céréales complètes, vous profiterez non seulement des fibres présentes dans l'enveloppe des grains (le son) mais aussi d'une grande richesse en nutriments de valeur : vitamines et sels minéraux. Les résidus de pesticides étant principalement concentrés dans l’enveloppe des graines de céréales, il est donc important de privilégier la qualité et donc le bio pour vos achats de céréales complètes.

Vous trouverez un exemple dans la description des composants d'une tarte aux cerises de supermarché sur le site biogassendi, c'est édifiant !

Les végétaux crus bio sont riches en nutriments de valeur :

*****

Jeunes plants de chou-rouge et fenouil.
Généralement les individus s'alimentent selon leurs habitudes alimentaires, leur croyance, leur culture acquises lors de l'enfance et ce qu'ils pensent connaître concernant les besoins alimentaires du corps humain. L'alimentation a une influence certaine sur notre santé. Beaucoup de personnes ont déjà compris qu'une mauvaise alimentation entraîne des conséquences néfastes pour leur santé. De nos jours, le nombre d'individus touchés par des pathologies graves comme les cancers, les maladies cardio-vasculaires, les maladies respiratoires, les diabètes, les maladies auto-immunes, les problèmes rhumatismaux et articulaires... est en augmentation.



Le rapport Campbell est accablant : près de la moitié de la population souffre d'un problème de santé nécessitant la prise hebdomadaire de médicaments sous ordonnance, et plus de 25 % souffre d'un cholestérol trop élevé ! La prise de médicaments se fait rarement sans effets secondaires même si ceux-ci ne sont pas immédiats.

Nos cellules sont faites de ce que nous mangeons. Pour que notre corps puisse se construire lors de la croissance ou se conserver au fil des ans, il est préférable de lui fournir des aliments sains, frais, vivants, riches de l'énergie solaire qu'ils ont emmagasinée, nécessaires pour créer et régénérer nos cellules plutôt que les poisons de l'alimentation industrielle.

La consommation régulière d'aliments vivants aide généralement à se maintenir en bonne santé en conservant son dynamisme, ses facultés physiques et mentales, à retrouver la santé, à alléger les symptômes des maladies ou à les guérir.

Pour en finir avec les souffrances physiques, de nombreux malades sont prêts à apporter des changements à leurs modes de vie alors que d'autres personnes bien portantes cherchent à conserver la santé et leur énergie vitale le plus longtemps possible. Les médias regorgent de régimes les plus variés et les plus contradictoires possibles et il est difficile définir une nutrition idéale pour tous.

*****

Betterave et carottes crues râpées et graines germées.L'Alimentation vivante apporte davantage d'enzymes qu'une alimentation simplement crudivoriste, à base d'éléments crus.

Les crudivoristes suivent un régime fondé essentiellement sur une alimentation crue, pour éviter la cuisson censée nuire à la bonne assimilation des aliments et à leur richesse nutritionnelle. Une majorité de crudivoristes sont végétariens et se nourrissent de préférence d’aliments d’origine biologique : graines germées, fruits frais et secs et légumes crus, et parfois aussi de miel, de lait et de produits laitiers crus ainsi que d’œufs crus.

L'Alimentation vivante ne se limite bien sûr pas à des crudités, des salades et des fruits consommés crus.

L'Alimentation vivante fait la part belle aux graines germées, aux jus d'herbes, aux graines et fruits oléagineux pré-germés. Ces derniers s'obtiennent après un trempage de 24 heures environ. Noix diverses et graines oléagineuses, entament une pré-germination lors du trempage. Les enzymes s'activent et rendent l'aliment vivant, et surtout plus facile à digérer. Elles réclament moins de travail au système digestif. Les enzymes sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, ils sont l'énergie de la vie. Les aliments contenant le plus d'enzymes sont les graines germées et les jeunes pousses. Les graines germées sont excellentes sur le plan nutritionnel et peuvent être aussi utilisées pour réaliser des galettes esséniennes et des jus d'herbes.

L'alimentation ne devrait pas être composée exclusivement de graines germées, cela entraînerait des carences et un plaisir gustatif peu intense qui n'apporte bien souvent pas suffisamment de satisfaction. Il est plus intéressant de ne pas s'arrêter à une alimentation exclusive de germinations et d'admettre plus de diversité.

L'Alimentation vivante favorise la consommation d'aliments à composante alcaline (riches en minéraux basiques et pauvres en minéraux acides) contribuant ainsi à un meilleur équilibre acido-basique du corps.

La cuisson n'est pas acceptée "en Alimentation vivante", car elle transforme les molécules des aliments et entraîne un encrassage du corps, départ de nombreuses maladies. Un aliment cuit est un aliment mort. Aucune cuisson ne conserve les aliments vivants. Aucun enzyme ne résiste à la cuisson des aliments. Très sensibles à la chaleur, les enzymes sont détruits à la cuisson dès 40°C et beaucoup de vitamines sont elles aussi détruites par la cuisson. Faisant non seulement disparaître les enzymes et certaines vitamines, la cuisson peut créer des substances toxiques comme les molécules de Maillard.

Graines germées de trèfle rouge.

Les seules transformations des aliments crus acceptées par l'Alimentation vivante sont des transformations "à froid" : la germination et la lacto-fermentation sans pasteurisation, deux excellentes méthodes qui enrichissent la valeur nutritive et la digestibilité des aliments au lieu de les appauvrir.

Ce mode nutritionnel se base sur des critères de qualité plutôt que de quantité. Il propose des aliments très variés, qu'on peut consommer dans les quantités qui nous paraissent nécessaires, il n'entraîne pas de sensation de faim. Le fait de consommer des aliments variés facilite la consommation de tout ce dont le corps à besoin en vitamines, minéraux... Chaque aliment est plus nutritif lorsqu'il est vivant. Ce régime est assez parfois difficile à suivre lorsqu'on est invité (par des personnes ayant une alimentation classique).

Comment obtenir une santé optimale ? Consultez cet article pour savoir ce que des chercheurs, qui se sont penchés sur le sujet, en ont déduit lors de conférences à l’Institut de santé Hippocrate :
http://veganbio.typepad.com...alimentation-vivante.html

*****

Le "cru" et le "vivant"

Il faut bien différencier le "cru" et le "vivant". Le cru est le contraire du cuit. Mais le cru n'est pas synonyme de "vivant". Nous sommes bien d'accord qu'une viande crue est un cadavre, qui n'a plus rien de vivant.

Un végétal cru peut être ou ne plus être encore vivant. S'il a séjourné en rayon au magasin quelques temps puis chez vous dans votre réfrigérateur, il n'a plus rien de vivant, même s'il a encore une très belle apparence et l'aspect d'une certaine fraîcheur. Tous ses enzymes ont peu à peu disparu, ainsi qu'une partie de ses vitamines et minéraux.

Les aliments se dévitalisent très vite après leur cueillette. Vous serez absolument certain de manger vivant en consommant dans les deux heures après la cueillette les végétaux. Cela est donc plus facile lorsque l'on possède son propre jardin potager, cultivs sans engrais ni pesticide chimique. Mais ce n'est pas impossible pour les personnes vivant en appartement. Celles-ci pourront toujours cultiver leurs graines germées dans des bocaux ou des germoirs, et des jeunes pousses, dans des plateaux avec ou sans terre, et disposer ainsi dans leur propre cuisine de végétaux d'une extrême fraîcheur. Vous pouvez également cultiver des fines herbes dans des pots ou des jardinières sur une terrasse. Il existe aussi des producteurs qui organisent des jardins où l'on peut aller cueillir soi-même des fruits et légumes contre paiement.

L'idéal est de manger le plus vivant possible, mais manger cru apporte déjà bien des avantages par rapport à manger cuit et transformé.

*****

* En savoir plus sur la bio-dynamie.

*****

accueil C fait maison

Plan du site

haut

Toute copie à usage public et/ou commercial est strictement interdite.
Les textes et photos sont protégés par le code de la propriété intellectuelle.


Merci de votre visite !