logo C fait maison

Les hydrolats, hydrosols
et eaux florales

Hydrolat de fleurs d'oranger
L'hydrolat est un sous-produit d'une distillation de plantes ou de partie de plantes. Lors de l'extraction d'une huile essentielle, au sortir de l'alambic, deux produits précieux sont récoltés : de l'eau distillée aromatisée chargée de molécules aromatiques hydrosolubles qui est l'hydrolat, en abrégé "H.A." et d'autre part l'huile essentielle (en abrégé "H.E.") qui surnage au dessus de l'hydrolat.

Seules les plantes aromatiques permettent de récolter à la fois une H.E. et une H.A. Cependant, d’autres plantes sont distillées uniquement pour leur HA. mais ne produisent pas d’H.E. (par ex. le bleuet).

Un hydrolat aromatique ne doit pas être confondu avec une infusion de plantes, il s’agit de l'eau d'évaporation obtenue en distillant les plantes en alambic.

Le terme « hydrolat » nous vient du latin « hydro » (= eau) et du vieux français « lat » (= lait), qui rappelle l’aspect légèrement trouble du liquide dans les quelques minutes suivant la distillation.

L'hydrolat se compose donc d’eau et de molécules aromatiques actives volatiles de la plante distillée, sans aucun conservateur rajouté. Lorsqu'il s'agit de la distillation de fleurs, on parle alors d'eau florale. Les hydrolats sont également appelés aquaromes ou hydrosol (terme en anglais). En dehors de la traduction anglaise du mot hydrolat, le terme « hydrosol » désigne pour certains, le liquide obtenu lorsqu’on a laissé infuser puis filtré de l’eau additionnée d’une huile essentielle, ce qui est totalement différent.

L'hydrolat a un parfum et un goût plus ou moins prononcé mais beaucoup moins concentré qu'une H.E. Certaines eaux florales sont d'usage courant en cuisine et en soins externes, comme l'eau de fleurs d'oranger, l'eau de rose et l'eau de bleuet.

L'hydrolathérapie désigne la thérapie par les hydrolats ou par les eaux florales. Contrairement aux H.E. souvent dangereuses pour les non-initiés, les hydrolats sont utilisés même chez le jeune enfant, les femmes enceintes ou les personnes fragiles ou même par les animaux, car ils sont souvent très bien tolérés. Les H.A. ont souvent mais pas toujours systématiquement les mêmes propriétés que l'H.E. de la même plante.

Des informations sur les H.A. :

http://fr.ekopedia.org/Eau_florale
www.macosmetoperso.com/lire/article_details.php?rubid=32
www.perledeprovence.com/.../eau_florale_ou_hydrolat...

Listes des hydrolats ou eaux florales

Consultez des listes (non exhaustives) des hydrolats ou eaux florales, ainsi que des fiches et/ou d'intéressants renseignements sur ces produits et leurs utilisations :

http://byreo.canalblog.com/tag/Ingr%C3%A9dients
http://fr.ekopedia.org/Eau_florale...hydrolats
www.huiles-essentielles-vegetales.com/...-hydrolats.php
www.huiles-et-sens.com/hydrolats

*****

Comment les H.A. sont extraits ?

Consultez la page consacrée à la fabrication des huiles essentielles et des hydrolats et comment produire ses propres huiles essentielles et hydrolats.

Voir des explications sur la fabrication des H.E. et des H.A. :
www.mandriolu.com/utilisation%20EF.htm

La quantité d’eau utilisée pour distiller un certain poids de plantes, (ou de parties de plantes ou de fleurs) est très variable, selon le choix du producteur qui peut privilégier la qualité ou le rendement. L’hydrolat obtenu sera donc plus ou moins concentré en principes actifs. L’odeur de l’hydrolat est proche de celui de la plante dont il est issu. Il est souvent légèrement coloré.

La qualité de l'hydrolat varie en fonction :

Vous trouverez donc sur le marché des hydrolats de qualités très variables. Un hydrolat de qualité ne doit recevoir aucun ajout complémentaire jusqu’à son conditionnement.

Voir le cahier des charges au format .pdf. auquel doivent se conformer les producteurs et ramasseurs de plantes aromatiques, condimentaires et médicinales installés en zones de montagne, adhérents au syndicat "SIMPLES" (Syndicat Inter Massifs pour la Production et L'Économie des Simples), pour aider au maintien des agriculteurs en zone de montagne, promouvoir la production de plantes de qualité et informer les consommateurs sur les usages et la qualité des plantes qu'ils utilisent. Ce cahier des charges vous donnera des renseignements sur la culture, la récolte, la préparation des plantes et leurs traitements.

*****

Où se procurer des hydrolats ?

Les hydrolats et eaux florales sont commercialisés sur le Net sur des sites spécialisés ou dans des magasins d'alimentation naturelle, les herboristeries, les pharmacies ou directement auprès de producteurs ou dans les salons, foires ou fêtes "bio" ou "bien-être".

Malheureusement le choix est difficile, car vous trouverez de tout sur le marché et à tous les prix. Certains hydrolats sont impurs, dilués, coupés avec de l'eau ou de l'alcool, pollués, additionnés de conservateurs, de solvants ou d'autres additifs. De nombreuses marques en rajoutent souvent à leurs hydrolats. Un bon hydrolat doit être pur et micro-filtré. Pensez à lire la composition sur l'étiquette.

Bien souvent l'eau de fleur d'oranger et l'eau de rose des supermarchés ne sont que des eaux aromatisées, contenant des conservateurs. Vous trouverez aussi des flacons contenant un peu d'huile essentielle diluée dans de l'alcool puis additionnée d'eau, vendus sous l'appellation "eau de fleur d'oranger" et "eau de rose". Une eau florale véritable ne doit jamais contenir d'alcool surtout si vous comptez l'utiliser sur la peau d'un bébé.

Optez de préférence pour des eaux florales rigoureusement sélectionnées, à base de plantes récoltées sur des végétaux sauvages qui poussent à l'état spontané dans des zones de préférence écologiquement préservées ou des plantes de culture biologique.

Un bon hydrolat est concentré en principes actifs, et donc a une odeur puissante, il n'est pas dilué, et lors de la distillation ne sont conservés que les premiers litres d'eau distillée, c'est-à-dire ceux qui sont le plus riches en molécules volatiles et actives.

L’eau utilisée pour la distillation doit être pure, peu calcaire et non polluée. Achetez vos hydrolats auprès d'un producteur sérieux en qui vous pouvez faire confiance ou bien des hydrolats certifiés "bio", qui vous éviteront les pesticides présents dans certains plants cultivés et les eaux polluées, les résidus nocifs.

Un hydrolat de qualité est conditionné dans une bouteille rigoureusement propre et de préférence teintée. Lors de l'achat vous pouvez vérifier la date de production et vous informer des conditions de stockage du producteur jusqu'au consommateur, afin de vous assurer de la fraîcheur de vos hydrolats, qui sont des produits sensibles à la chaleur, à la lumière et aux attaques microbiennes et qui ne se conservent pas longtemps.

*****

La conservation des hydrolats

Flacons d'hydrolatsLes hydrolats sont aussi souvent présentés en flacon opaque et teinté, par ex. bleu marine, pour garantir une meilleure conservation.

La durée de conservation des hydrolats n'est pas très longue, elle varie de quelques mois à 2 ans, à l'abri de la chaleur et de la lumière. Songez lors de l'achat à vérifier la date de fabrication, pour acheter un produit le plus frais possible. Un flacon non entamé peut être gardé à température ambiante. Tout flacon entamé doit être refermé et conservé de préférence à une température inférieure à 15°C. dans un contenant teinté et placé dans un endroit sombre.

L'été, il est préférable de conserver les bouteilles d'H.A. au réfrigérateur ou dans une cave fraîche surtout si vous ne vous en servez qu'occasionnellement. Vous constaterez également qu'il est plus agréable par temps chaud, de profiter de la fraîcheur de l'H.A. sortant du réfrigérateur, sur la peau.

Si vous achetez un grand flacon que vous n'allez pas utiliser tous les jours, je vous conseille de remplir un petit flacon propre, éventuellement avec vaporisateur, pour la salle de bain si vous prévoyez de l'utiliser pour des soins cosmétiques, ou pour la cuisine, si vous le destinez à des usages internes ou culinaires. Placez le flacon d'origine avec le reste de l'H.A. au réfrigérateur.

*****

Modes d'utilisation des H.A. :

Voir la page consacrée aux différents modes d'utilisations des hydrolats.

*****

Sites commerciaux

www.aroma-zone.com/aroma/eaux.asp?sta=461
www.huiles-et-sens.com/hydrolats
www.mandriolu.com
wwww.soleiletsante.fr

*****

livresBibliographie


L'Hydrolathérapie, thérapie des eaux florales,
par Lydia Bosson
aux Editions Amyris, 13 octobre 2005.


Eaux florales mode d'emploi spécial grossesse,
par J.C. Sommerard et A. Maillard,
aux Editions Marabout, 9 avril 2014.

et une présentation de très nombreux ouvrages sur les huiles essentielles, l'aromathérapie et les soins d'hygiène et de beauté au naturel :
http://lesptitsdelices.canalblog.com/...grimoires_du_lutin...html
http://labelblue.canalblog.com/...sources_du_savoir...

*****

Note à l'attention des visiteurs de ce site


Les points de vue, commentaires et tous autres renseignements de ce site ont pour seul but de fournir de l'information aux visiteurs du site et non se substituer au conseil d'un médecin. D'aucune manière ces informations ne constituent une recommandation de traitement (préventif ou curatif), une prescription ou un diagnostic ni ne doivent être considérés comme tels.

Si vous remarquez une erreur, un lien caduc, mon email est à votre disposition. Des corrections pourront éventuellement être apportées lors de futures mises à jour du site.

accueil C fait maison

Plan du site

haut

Toute copie à usage public et/ou commercial est strictement interdite.
Les textes et photos sont protégés par le code de la propriété intellectuelle.

Merci de votre visite !